Impact de la lumière artificielle de nuit sur le ciel étoilé

La pollution lumineuse dans le monde

     Aujourd'hui, dans les pays industrialisés, la majorité de la population n'a jamais vu un ciel étoilé de qualité. Depuis l’avènement de l’électricité, la quantité de lumière artificielle de nuit (LAN) ne cesse de croître.

 

     En 2016, Falchi et ses collaborateurs ont publié un nouvel atlas mondial de la brillance artificielle du ciel nocturne basé sur les plus récents relevés satellites et sur des mesures de clarté du ciel à différents endroits du monde. Ils ont produit des cartes de pollution lumineuse à partir des données compilées dans un modèle numérique qui calcule la propagation de la pollution lumineuse (Fig. 1). Selon cet atlas, 80% de la population mondiale vit sous un ciel artificiellement lumineux. Le taux monte à 99% pour les États-Unis et l’Europe.  Toujours selon cet atlas, plus d’un tiers de la population mondiale ne voit plus la Voie lactée.

Atlas-mondial.PNG

Figure 1. La pollution lumineuse dans le monde.  Les niveaux de pollution lumineuse sont exprimés en fonction du ratio : luminosité artificielle/luminosité naturelle du ciel nocturne. Le ratio est reporté selon différentes couleurs (ratio : bleu-0.11-0.33; vert-0.33-1; jaune-1-3; orange-3-9; rouge-9-27; blanc-supérieur à 27 (Leaflet | © OpenStreetMap Contributors | Light Pollution Atlas Information).  

     Dans ces populations, plus de la moitié est exposée à une pollution lumineuse équivalente à la luminosité d’une pleine lune permanente. Enfin, la pollution lumineuse n’est pas un problème qui se résorbe; au contraire, elle augmente globalement à raison d’environ 6% par année. En d’autres termes, elle double tous les 12 ans.  De plus, cette augmentation semble maintenant s’accélérer. Les zones de véritable noirceur deviennent de plus en plus rares et les impacts sur l’intégrité nocturne et l’être humain sont de plus en plus préoccupants.

 

     Cette augmentation de LAN a un impact considérable sur le ciel étoilé soit le voilement des étoiles et des astres. On estime que plus de 97% des étoiles sont aujourd’hui imperceptibles à l’œil nu dans les grands centres industriels et dans les grandes villes du monde. La dégradation de la qualité et de l’accessibilité au ciel étoilé menace ce patrimoine naturel qui est en voie de disparition.

 

     Lors de la mégapanne de courant du 14 août 2003 qui a affecté plus de 55 millions de personnes en Amérique du Nord, une photo prise pendant et après la panne de courant montrent bien le voilement du ciel causé par la pollution lumineuse tel qu'illustré à la figure 2.

pendant_apres_megapanne.png
Figure 2. Comparaison pendant et après la mégapanne d'électricité de 2003. Crédit photo : Todd Carlson, 2003.