Comment gérer l'éclairage artificiel

  • En adoptant des pratiques d'éclairage respectueuses de l'environnement nocturne (PEREN)

  • En étant mieux informé sur le contenu spectral (indices spectraux) des ampoules que nous achetons afin de faire des choix plus éclairés.  

Les 4 pratiques d'éclairage respectueuses de l'environnement nocturne (PEREN)

PEREN_edited.jpg

©️ RICEMM

Quantité: Priorisez un éclairage de faible intensité, sombre et uniforme. Une lumière trop intense est néfaste pour les animaux nocturnes qui côtoient votre voisinage.

Orientation: Optez pour un luminaire dont la lumière est entièrement dirigée vers le sol là où il est nécessaire d'éclairer. La lumière diffusée vers le ciel, ou hors de la zone où elle est requise, produit beaucoup de pollution lumineuse. Elle peut éblouir, voiler le ciel étoilé et perturber les activités de la faune nocturne.

Couleur: Choisissez des ampoules de couleur ambrée. Cette lumière procure une ambiance plus chaleureuse et est plus douce pour les yeux. Ces ampoules contiennent moins de lumière bleue et l'impact sur dérèglement du notre horloge biologique sera moindre. De plus, elle attire moins les insectes, vous permettant d'éviter les désagréments qui peuvent les accompagner.

Période: Réfléchissez à votre besoin d'éclairage. Est-il nécessaire que vos lumières extérieures restent allumées toute la nuit? Si la réponse est non, pensez à fermer vos lumières ou optez pour un éclairage contrôlé en installant une minuterie ou un détecteur de mouvement.

Quel type d'éclairage et de luminaire choisir?

en construction...

 
 

Développement de nouveaux indices spectraux pour caractériser l'éclairage artificiel

Développés dans les années 1930, les standards utilisés pour caractériser l’éclairage dans l’industrie sont la température de couleur (CCT) et l’indice de rendu de couleur (IRC). Ils ont été développés pour des considérations principalement esthétiques et réfèrent au spectre du corps noir. L’industrie a tenté de les adapter aux nouvelles technologies d’éclairage, mais ces indicateurs présentent plusieurs lacunes. La plus importante est qu’ils donnent peu d'information quant au contenu spectral de la lumière et son impact sur les réalités physiques et les processus biologiques.  La température de couleur, exprimée en kelvins (K) nous renseigne sur les nuances de couleur de la lumière. La figure 1 illustre l’échelle des CCT avec des exemples concrets : l’éclairage d’une ampoule incandescente est de 2500K et est appelé blanc chaud. Les DELs ont des CCT variées. Une DEL à 2700K est dite blanc chaud et une DEL à 4500K est dite blanc froid. Un ciel de midi sans nuages a un CCT de 5000K, etc.

Figure-10-JRoby.png

Figure 1.  . Échelle des températures de couleur avec différents exemples de lumières associées. Les lumières dites chaudes sont  inférieures à 3000K, celles dites froides se situent entre 4000k et 6500K.  (MH : halogénures métalliques, HALO : Halogène, INC : incandescent, HPS : sodium haute pression, DEL : diode électroluminescente). Crédit image : Johanne Roby.

Comme ces paramètres sont nettement insuffisants pour évaluer l’effet de la lumière sur tout processus physique ou biologique, en 2013, Aubé et al a développé trois indices spectraux novateurs pour mieux gérer l’éclairage public et domestique en minimisant les risques associés: 1- MSI : Indice de suppression de mélatonine, 2- SLI : Indice de visibilité du ciel étoilé, 3-IPI : Indice d’induction de photosynthèse. .

Ces indices permettent d’estimer rapidement l’impact potentiel d’un dispositif d’éclairage sur la santé humaine, la photosynthèse et la visibilité du ciel étoilé en tenant compte de la concordance entre la réponse du processus biologique et du spectre de la lampe. Ces indices ont fait l'objet d'une publication scientifique en 2013 par Aubé, Roby et Kocifaj dans la revue PlosOne.  On les retrouve dans une base de données développée par Johanne Roby et al à LSPDD.org (Lamp Spectral Power Distribution Database). Cette base de données regroupe différents types d’éclairage artificiel. Elle permet un accès rapide aux spectres lumineux d'une multitude d'ampoules vendues sur le marché ainsi qu'à leurs caractéristiques principales. 

indice-msi.png

Cet indice mesure l’impact de l’éclairage artificiel sur la suppression de mélatonine (aussi connu sous le nom d'hormone du sommeil) et a été développé à partir de la sensibilité spectrale de la mélanopsine. Il permet de déterminer le type d’ampoule à utiliser pour ne pas nuire au cycle sommeil-éveil. À titre d’exemple, une ampoule avec un MSI élevé, qui tend vers 1, sera à favoriser le matin. En effet, cette ampoule contiendra une grande proportion d’ondes bleues et stimulera l’éveil. L’utilisation d’ampoule dans les teintes blanches et bleutées sera à privilégiée en début de journée.   À l’inverse, un MSI bas, qui tend vers 0, sera favorisé en soirée pour éviter la suppression de la mélatonine et favoriser le sommeil. L’utilisation d’ampoule dans les teintes de jaune orangé sera privilégiée pour éviter de perturber l’horloge biologique en soirée.

SLI-picto.png

Cet indice mesure l’impact des différentes lampes sur la capacité de l’œil humain à voir les étoiles. Il a été développé à partir de la sensibilité spectrale de la vision de nuit, c'est à dire, la vision scotopique. Cette vision est en effet sollicitée  lors de l’observation du ciel étoilé. Ainsi, un indice SLI qui tend vers 0 est favorable pour l'observation nocturne et un indice qui tend vers 1 perturbera cette dernière. La lumière émise par la plupart des dispositifs d’éclairage que l’on retrouve sur le marché contient une proportion importante de lumière bleue. Si l'installation de lumières artificielles est nécessaire près des zones d'observation du ciel étoilé, il serait approprié d'utiliser des éclairages déficients en bleu et riche en lumière jaune-orangé (indice qui tend vers 0) pour maximiser l'observation du ciel étoilé.

Indice d'induction de photosynthèse

image à venir

Cet indice mesure l’impact des différentes lampes sur la capacité des végétaux à produire la photosynthèse. Il a été développé à partir de la sensibilité spectrale de la photosynthèse. Un indice qui tend vers 1 favorisera.... tandis qu'un indice qui tend vers 0 ... D'autres part, un équilibre lumière/obscurité est crucial dépendant du type de végétaux.

Credit: this is a great night view of Montreal and the surrounding areas showing the light pollution. This image was taken by Cmdr_ Hadfield (Commander Chris Hadfield) from aboard the International Space Station and sent by Twitter.  Follow Cmdr_ Hadfield on Twitter, he is sharing some great images as seen from his perspective, from inside and outside of the ISS.